À Tourcoing, une porte ouverte à tous les jazz

par Albert LAMMERTYN
Publié le 12 juillet 2019 à 14:00

Avec Stanley Clarke la basse est devenue un instrument phare, capable de prendre le devant de la scène et la lumière des projecteurs. L’Américain évoluera le 17 octobre au théâtre Raymond-Devos.
Là où, deux jours plus tard, apparaîtra Dianne Reeves, une des plus grandes divas du jazz, souvent comparée à Ella Fitzgerald et Sarah Vaughan. Rhoda Scott, aussi à l’aise dans le groove que dans le blues, et Youn Sun Nah, chanteuse d’origine sud-coréenne capable de sublimer n’

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

A la Une :

Lire aussi :