Andrea Camilleri, le pape du polar italien

par PIERRE GAUYAT
Publié le 26 juillet 2019 à 13:59

L’Italie a la particularité d’accueillir deux papes : celui de l’Église catholique et celui de la littérature policière, Andrea Camilleri, décédé le 17 juillet à quatre-vingt-treize ans. Auteur reconnu du polar italien, il a créé, en 1994, le personnage du célèbre commissaire Salvo Montalbano qui exerce son art de la détection au commissariat de Vigàta, ville imaginaire de Sicile, bien que très réaliste.

Montalbano doit son nom à l’auteur de polar barcelonais Manuel Vázquez Montalbán, disparu en 2003, et n’est pas sans parenté avec le commissaire Maigret, de Georges Simenon. Mais Montalbano, malgré ces parrains prestigieux, est un personnage romanesque à part entière avec un imaginaire propre.

Dans sa grande générosité, Camilleri a créé autour de lui une série de personnages secondaires comme Catarella, l’inénarrable standardiste dyslexique qui massacre allègrement

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Musique La fin de la première aventure « Démos »

Les enfants, intervenants et artistes de Démos MEL (Métropole européenne de Lille) achèvent une aventure musicale intense de deux ans et demi. Sur le territoire de la MEL, cent quinze enfants, âgés de sept à douze ans et issus de neuf communes concernées par la politique de (...)

A la Une :

Ascoval au régime de la douche écossaise

Les 270 salariés d’Ascoval, à Saint-Saulve, en sauront sans doute plus dès ce week-end. La chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Strasbourg a en effet convoqué, ce vendredi 21 juin, Ascoval et son repreneur British Steel ou plutôt, la holding qui est détenue par le (...)

Les Oliveaux Pourquoi tuer Kennedy ?

La tour n’est pas insalubre et les mesures de sécurité propre à ce type de construction sont respectées.

Pourquoi veulent-il abattre la tour Kennedy ? Le comité de défense (lire ci-des-sus) note que les visites de sécurité sont régulières et que les normes anti-incendie sont (...)

Lire aussi :