OPÉRA

« Pygmalion », le geste de l’artiste amoureux de lui-même

par PAUL K’ROS
Publié le 21 janvier 2019 à 15:53 | Mise à jour le 25 janvier 2019

L’amour était baroque du 16 au 24 janvier à l’Opéra de Lille avec Pygmalion et L’Amour et Psyché, respectivement de Rameau et Mondonville.

Pygmalion (Reinoud Van Mechelen, ténor), sculpteur fasciné par son art et son œuvre, s’éprend d’une de ses statues (Magali Léger, soprano) au grand dam de Céphise (Samantha Louis-Jean, soprano) son élève et amante qui ne reste pas de marbre, insatisfaite, on peut la comprendre, d’être ainsi délaissée pour un corps de pierre.
Las ! pour elle, l’Amour (Armelle Khourdoïan, soprano) qui a un faible pour la geste artistique et ici la politique spectacle, donne chair et sentimen

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

A la Une :

Lire aussi :