Festival « Next »

À l’écoute des battements désordonnés du monde

Publié le 24 novembre 2018 à 17:52 | Mise à jour le 26 novembre 2018

Le festival « Next » 2018, onzième du nom, est un des plus innovants en Europe. Il se déroule jusqu’à dimanche 2 décembre. Voici quelques impressions et plaisirs glanés au cœur du travail des artistes, lanceurs d’alerte à leur manière et révélateurs des battements du monde.

Guérilla / Le Phénix / Valenciennes
Face au public, une soixantaine d’amateurs, recrutés localement, prennent possession de la scène. En trois temps successifs ils vont écouter les propos d’un conférencier dont la voix off sera rapidement couverte par des vibrations sonores quasi telluriques ; participer à une leçon de taï-chi et finir par se fondre s’oublier ou se perdre en une rave party endiablée, interminable. Le collectif d’auteurs suisso-catalan de cette performance en profite pour nous dévoile

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Stéphanie d’Oustrac, l’invitation au voyage

« Sa » Carmen, femme libre électrisante, à l’Opéra de Lille, en 2010, reste dans les mémoires ; la mezzo-soprano Stéphanie d’Oustrac, Rennaise de naissance comme son nom ne l’indique pas, conjugue avec bonheur la ténacité légendaire des Bretons avec la vivacité moqueuse, le piquant du pays de la langue d’Oc (...)

A la Une :

Ascoval au régime de la douche écossaise

Les 270 salariés d’Ascoval, à Saint-Saulve, en sauront sans doute plus dès ce week-end. La chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Strasbourg a en effet convoqué, ce vendredi 21 juin, Ascoval et son repreneur British Steel ou plutôt, la holding qui est détenue par le (...)

Les Oliveaux Pourquoi tuer Kennedy ?

La tour n’est pas insalubre et les mesures de sécurité propre à ce type de construction sont respectées.

Pourquoi veulent-il abattre la tour Kennedy ? Le comité de défense (lire ci-des-sus) note que les visites de sécurité sont régulières et que les normes anti-incendie sont (...)

Lire aussi :