Prise directe, c’est le plaisir de la découverte

par PAUL K’ROS
Publié le 6 octobre 2019 à 23:29 | Mise à jour le 7 octobre 2019

Prise directe, c’est le plaisir de la découverte et de la rencontre avec des autrices et auteurs du temps présent, c’est voyager dans l’univers de nouvelles écritures avec, une semaine durant, une palette de lectures-spectacles, performances et controverses.

Il y a de tout cela dans ce festival qui, du 11 au 18 octobre, fera écho à l’Eldorado de Lille 3 000 en proposant pour sa quatrième édition un Focus sur le Mexique. Au programme, une escapade dans l’imaginaire de l’écrivaine Ximena Escalante, celui de l’artiste mythique Frida Kahlo ou encore celui de Sara Uribe qui fait résonner le chant des Antigones…

Le spectateur curieux pourra se balader en 14 lieux du Nord et du Pas-de-Calais, du Palais des Beaux-Arts de Lille à Culture

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

A la Une :

Ascoval au régime de la douche écossaise

Les 270 salariés d’Ascoval, à Saint-Saulve, en sauront sans doute plus dès ce week-end. La chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Strasbourg a en effet convoqué, ce vendredi 21 juin, Ascoval et son repreneur British Steel ou plutôt, la holding qui est détenue par le (...)

Les Oliveaux Pourquoi tuer Kennedy ?

La tour n’est pas insalubre et les mesures de sécurité propre à ce type de construction sont respectées.

Pourquoi veulent-il abattre la tour Kennedy ? Le comité de défense (lire ci-des-sus) note que les visites de sécurité sont régulières et que les normes anti-incendie sont (...)

Lire aussi :