Danse : Anne Teresa De Keersmaeker fascine son monde avec Bach

Un autre façon de marcher...

par PAUL K’ROS
Publié le 31 mai 2019 à 13:38

Quatre danseuses, douze danseurs de la Compagnie Rosas, sobrement vêtus comme à la ville, habitent avec une naturelle élégance en un mouvement perpétuel l’immense espace scénique nu.

En surplomb un appareillage circulaire séquencera en lumières et couleurs les six actes et multiples épisodes d’une histoire pleine d’émotions humaines également annoncés par un porteur de pancarte, réglé comme une pendule, le temps que s’accordent les violons.

Dans la fosse de l’opéra ouverte à tous vents et cordes, vingt-trois instrumentistes du B’Rock Orchestra emmenés par Amandine Beyer exaltent avec une énergie

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

A la Une :

Lire aussi :