Hommage : Disparition de Marie Laforêt

Ce jour tempo de femme fatale

par Philippe Allienne
Publié le 8 novembre 2019 à 17:38

Non, cela n’est pas vrai. Marie Laforêt n’était pas une chanteuse qui a marqué les seules années 60 et 70. Juste après sa disparition, les annonces des médias mainstream sont plutôt indigentes. Les préposés à l’information dominicale parlent de trois titres phares : « Viens sur la montagne » (1964), « Les vendanges de l’amour » (1964) et « Il a neigé sur yesterday » (1979) en hommage aux Beatles, n’en déplaise à la prononciation radiophonique de ce fatal 3 novembre : « Il a neigé sur Yèsteirdèye ».

« Il a neigé sur Yesterday

Le soir où ils se sont quittés

Le brouillard sur la mer s’est endormi

Et Yellow Submarine fût englouti

Et Jude habite seule, un cottage à Chelsea

John et Paul je crois sont les seuls

À qui elle ait écrit

Le vieux sergent Peppers a perdu ses médailles

Au dernier refrain d’Hello Good Bye Hello Good Bye ».

Plus tard, la mêm

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

A la Une :

Lire aussi :