La lutte des classes

L’école du "vivre ensemble"

par MICHELE LOTH
Publié le 12 avril 2019 à 12:36 | Mise à jour le 17 avril 2019

Avec La lutte des classes, Michel Leclerc et Baya Kasmi signent une comedie sur le sujet délicat de la mixitésociale dans les écoles publiques de certains quartiers populaires et cosmopolites comme celui de Bagnolet, une ville que connaissent bien le réalisateur et la coscenariste. Paul, batteur professionnel, et Sofia, avocate, quittent leur appartement parisien pour acquerir une maison à Bagnolet.

Avec La lutte des classes, Michel Leclerc et Baya Kasmi signent une comédie sur le sujet délicat de la mixitésociale dans les écoles publiques de certains quartiers populaires et cosmopolites comme celui de Bagnolet, une ville que connaissent bien le réalisateur et la coscénariste. Paul, batteur professionnel, et Sofia, avocate, quittent leur appartement parisien pour acquérir une maison àBagnolet. Le couple, qui affiche des idées de gauche, inscrit leur fils Corentin dans l’écol

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Compañeros

Après leur libération, chacun d’entre jouera un rôle politique dans la vie démocratique de l’Uruguay avec la force intérieure qui les a animés durant leur détention

A la Une :

Lire aussi :