« Grâce à Dieu »

Parole libérée contre silence d’église

par MICHELE LOTH
Publié le 28 février 2019 à 15:23

Fiction basée sur des faits réels, Grâce à Dieu, de François Ozon, s’intéresse au silence de l’Église face aux agressions sexuelles subies par des enfants.

Lors d’une conférence de presse à Lourdes en avril 2016, le cardinal Barbarin laisse échapper une parole qui choque l’opinion publique : « La majorité des faits, grâce à Dieu, sont prescrits ». Ces « faits » sont les agressions sexuelles du prêtre Preynat contre de jeunes garçons qui, pour la plupart, n’ont pas osé mettre en cause un homme au-dessus de tout soupçon et protégé par l’Eglise en tant qu’institution.
Alexandre semble heureux, il a une situation professionnelle éta

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

La vie scolaire

Alban Ivanov, Moussa Mansaly, Soufiane Guerrab, Zita Hanrot Copyright Laetitia Montalembert - Gaumont – Mandarin Production – Kallouche Cinéma

A la Une :

Ascoval au régime de la douche écossaise

Les 270 salariés d’Ascoval, à Saint-Saulve, en sauront sans doute plus dès ce week-end. La chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Strasbourg a en effet convoqué, ce vendredi 21 juin, Ascoval et son repreneur British Steel ou plutôt, la holding qui est détenue par le (...)

Les Oliveaux Pourquoi tuer Kennedy ?

La tour n’est pas insalubre et les mesures de sécurité propre à ce type de construction sont respectées.

Pourquoi veulent-il abattre la tour Kennedy ? Le comité de défense (lire ci-des-sus) note que les visites de sécurité sont régulières et que les normes anti-incendie sont (...)

Lire aussi :