« Le silence des autres »

Pour rompre avec l’oubli du franquisme

par MICHELE LOTH
Publié le 21 février 2019 à 15:18

Almudena Carracedo et Robert Bahar signent un documentaire saisissant produit par Pedro Almodóvar sur le combat des victimes de Franco et son régime.

En 1977, deux ans après la mort de Franco, le gouvernement espagnol fait voter la loi d’amnistie générale qui libère les prisonniers politiques incarcérés sous la dictature mais qui interdit le jugement des crimes franquistes avec « le pacte de l’oubli » voté au nom de « l’unité nationale ».
Depuis plusieurs années, des victimes du franquisme et des enfants de victimes se battent pour que soient jugés les crimes et les criminels franquistes dans un pays qui apparaît divis

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Compañeros

Après leur libération, chacun d’entre jouera un rôle politique dans la vie démocratique de l’Uruguay avec la force intérieure qui les a animés durant leur détention

A la Une :

Lire aussi :