Giacometti, primo-plongée à La Piscine

par Albert LAMMERTYN
Publié le 30 décembre 2018 à 20:41 | Mise à jour le 10 janvier 2019

Alberto Giacometti, jamais exposé à La Piscine et absent jusqu’alors des collections roubaisiennes, constitue, à travers un hommage à Rol-Tanguy, une figure centrale de la saison de réouverture du musée agrandi.

En regard d’œuvres de Bourdelle et de Rodin, au cœur de la nouvelle galerie de sculptures du musée La Piscine (Roubaix, Nord), un exemplaire en bronze du saisissant Buste de Diane Bataille, conçu par Alberto Giacometti vers 1947 et déposé par la Fondation Giacometti (Paris), introduit la section consacrée au portrait sculpté au XXe siècle. Non loin, inaugurant la nouvelle salle d’expositions-dossiers sur les liens entre art et histoire, une exposition retrace les raisons et les étapes du projet mécon

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Guillaumet l’Algérien

Il est enterré au cimetière de Montmartre. Il vécut, un peu, au pied de la butte. Ancrage parisien pour un homme qui laisse ses couleurs envahir les déserts. Né à Puteaux dans les Hauts-de-Seine en 1840, il consacra quasiment toute sa carrière à l’Algérie. Aux Beaux-Arts, il est l’élève de François (...)

A la Une :

Lire aussi :