Les émotions, ça se mesure

par Albert LAMMERTYN
Publié le 6 décembre 2018 à 17:39 | Mise à jour le 9 décembre 2018

Via une création immersive, le Forum départemental des sciences de Villeneuve-d’Ascq s’intéresse aux émotions, qui ont une place récente dans l’histoire des sciences humaines et animales.

Face à un prédateur, la couleuvre à collier se renverse, émet une odeur pestilentielle et se ramollit. Croyant sa proie morte et pourrissante, le prédateur s’en détourne. Certains symptômes de l’abeille à miel s’apparentent à ceux de la dépression. Napoléon avait peur des chats et Walt Disney des souris. Pour Léonard de Vinci, « les choses de l’esprit qui ne sont pas passées par les sens sont vaines ». A Villeneuve-d’Ascq, le Forum départemental des sciences propose jusqu’en mars 2019 l’exposition L’archipel des émotions, création du Muséum d’histoire naturell

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Guillaumet l’Algérien

Il est enterré au cimetière de Montmartre. Il vécut, un peu, au pied de la butte. Ancrage parisien pour un homme qui laisse ses couleurs envahir les déserts. Né à Puteaux dans les Hauts-de-Seine en 1840, il consacra quasiment toute sa carrière à l’Algérie. Aux Beaux-Arts, il est l’élève de François (...)

A la Une :

Lire aussi :