Hiroshima sans amour

Publié le 19 avril 2019 à 10:38 | Mise à jour le 24 avril 2019

Ce jour-là tout le monde pensa que l’enfer s’était abattu sur terre. Le 6 août 1945, la première bombe atomique, lancée du bombardier américain Enola Gay, rasait la ville de Hiroshima.

Quelques jours plus tard, ce fut le tour de Nagasaki. Le feu nucléaire avait touchél’homme avec sa griffe mortelle.Les Japonais mirent le sabre au fourreau et la course aux armements commença. Les deux blocs, Est et Ouest, ne tardèrent pas à mettre en œuvre une terreur sourde, une guerre qui n’avait rien de froide.

Puis vint le nucléaire civil, fournissant le courant à prix bon marchéàtoutes les populations. L’accident épouvantable de Tchernobyl le 26 avril 1986, il y a 33 ans,

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Denaisis Premier essai réussi à Wavrechain-sous-Denain

Ce week-end, toute la région se donne rendez-vous à Avion pour la fête de l’Humain d’abord du Pas-de-Calais. Mais, pour la première fois, le Denaisis a de nouveau accueilli sous un soleil radieux, une édition nordiste. Une réussite qui appelle déjà une suite.

Elle était chez elle. Et elle fut accueillie (...)

A la Une :

Les Oliveaux Pourquoi tuer Kennedy ?

La tour n’est pas insalubre et les mesures de sécurité propre à ce type de construction sont respectées.

Pourquoi veulent-il abattre la tour Kennedy ? Le comité de défense (lire ci-des-sus) note que les visites de sécurité sont régulières et que les normes anti-incendie sont (...)

Lire aussi :