Sous les palmes d’Odilon

Délires et délices d’un périple initiatique

Publié le 23 octobre 2020 à 17:19

Odilon est un petit canard qui vit heureux avec les siens et ses amis, lové dans un cocon suspendu en haut dans les branches. Un jour, l’enveloppe se fend, Odilon tombe et se retrouve seul, personne ne pouvant l’entendre. Comment parvenir à rejoindre ses proches, fratrie et compagnie ? Au cours du voyage qu’il entreprend, affrontant la canicule du désert ou l’hiver glacial, il croise une kyrielle de créatures plus fantasmatiques et énigmatiques les unes que les autres, certaines hos

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Littérature Laurent Petitmangin, romancier social et sensible

Ce qu’il faut de nuit de Laurent Petitmangin fait parler un père dans une Lorraine oubliée et frappée de plein fouet par une crise qui dure depuis deux générations.
Ce qu’il faut de nuit est le premier roman de Laurent Petitmangin, 55 ans, et nouveau venu sur la scène littéraire. Avant même sa (...)

Little Nemo de Frank Pé Ouvrir les paupières du rêve

En 1905, Winsor McCay créait pour le New York Herald un petit garçon nommé Little Nemo qui chaque nuit vivait des aventures, les unes merveilleuses, d’autres quelque peu angoissantes. C’est la fille du roi Morphée qui l’invitait au Pays des Songes d’où le tirait un réveil brutal. Le dessinateur fit (...)

Lire aussi :