VIOLENCES, SUPPRESSIONS DE POSTES...

À l’école, la colère grandit

par Mathieu Hébert
Publié le 16 novembre 2018 à 10:55

Les enseignants manifestaient le 12 novembre. Dans une rare unité syndicale, ils dénoncent la dégradation de leurs conditions de travail et les chances de réussite des élèves.

Une prof mise en joue à Créteil. Un élève tabassé et filmé devant son établissement à Fourmies... A chaque semaine, l’école fait les gros titres, plutôt à la rubrique faits divers. C’est dans ce contexte que les syndicats de l’Education nationale appelaient à la grève le 12 novembre, dans une rare unanimité.

Quand tous les syndicats de l’Education nationale appellent à la grève, c’est bien qu’il y a un malaise à l’école. Les suppressions de postes en sont l

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Liquidation. C’est fini pour le repreneur de Whirlpool

En redressement judiciaire depuis fin mai, l’entreprise WN vient d’être mise en liquidation par le tribunal de commerce d’Amiens. Pour les anciens de Whirlpool, la pilule est particulièrement amère.

Les 182 salariés de WN avaient beau s’y attendre, la décision du tribunal de commerce qui met le mot (...)

A la Une :

Ascoval au régime de la douche écossaise

Les 270 salariés d’Ascoval, à Saint-Saulve, en sauront sans doute plus dès ce week-end. La chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Strasbourg a en effet convoqué, ce vendredi 21 juin, Ascoval et son repreneur British Steel ou plutôt, la holding qui est détenue par le (...)

Les Oliveaux Pourquoi tuer Kennedy ?

La tour n’est pas insalubre et les mesures de sécurité propre à ce type de construction sont respectées.

Pourquoi veulent-il abattre la tour Kennedy ? Le comité de défense (lire ci-des-sus) note que les visites de sécurité sont régulières et que les normes anti-incendie sont (...)

Lire aussi :