Photo d’illustration/Pixabay
Pénurie de main-d'œuvre

Ce qui fait aussi réfléchir les saisonniers

Publié le 17 juin 2022 à 13:10

Panique à bord chez les restaurateurs, professionnels du tourisme, voire de l’agriculture. Les saisonniers manquent à l’appel pour cet été. Il faut dire que les salaires, sauf à empiler les heures supplémentaires, ne sont toujours pas attirants. Ni le travail, souvent pénible. Sans compter la difficulté à se loger. À ces raisons s’en ajoute désormais une autre : la réforme chômage qui oblige les saisonniers à travailler désormais six mois au lieu de quatre sur deux ans pour touche

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous