Aisne

Chez Ondulys, la direction veut faire taire la CGT

par Franck Jakubek
Publié le 11 janvier 2019 | Mise à jour le 17 janvier 2019

C’est dans un contexte très difficile que vont se dérouler les élections professionnelles à Ondulys Saint-Quentin du 11 au 16 janvier. Une candidate sur les deux présentés par la CGT est menacée de licenciement.L’entretien préalable s’est déroulé le 12 décembre. Le 20 décembre, un avis consultatif a été demandé en comité d’entreprise. Les cinq élus CFDT du comité d’entreprise ont voté à l’unanimité, sans donner de justification, pour le licenciement de leur collègue, Alice Gorlier. « Il n’y a eu ni abstention, ni vote contre », déplore la CGT qui voi

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Un double sandwich sauce PCF pour Google

Fabien Roussel, numéro 1 du PCF, propose de modifier le calcul des impôts pour les multinationales. Principale cible : les gourmands GAFA, qui engrangent des bénéfices records. Un projet de loi a été déposé en ce sens mardi 8 janvier 2019

A la Une :

Lire aussi :