Mélanie Di Nato

Détermination contre mal Onet

Publié le 17 juillet 2020 à 16:09

Onet, c’est « l’acteur référent en France et en Europe de la propreté et des services associés ». L’entreprise compte 65 000 salariés en France et réalise un chiffre d’affaires de près de 2 milliards d’euros. Onet Services emploie 110 agents au centre hospitalier de Valenciennes pour le nettoyage des chambres. En pleine crise sanitaire, les salariés (1 280 euros net de salaire, prime du dimanche comprise) réclament une prime de 800 euros. Leur employeur leur octroie 150 euros. « La prime de la honte  », commente la déléguée syndicale CGT Mélanie Di Nato (en orange sur la photo). C

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Pérenchies Les salariés de Demeyere au chômage partiel

À la surprise générale, les salariés de l’entreprise Demeyere ont été mis au chômage partiel cette semaine. Pourtant, rien ne laissait présager un tel scénario pour le fabricant de meubles nordiste qui venait tout juste d’obtenir un prêt garanti par l’État - à hauteur de 30 millions d’euros - (...)

Lire aussi :