Portrait

« En guerre » contre l’injustice sociale

par Mathieu Hébert
Publié le 18 janvier 2019 à 14:18 | Mise à jour le 25 janvier 2019

Son cabinet d’expertise accompagne régulièrement des salariés en butte à des plans de suppression d’emplois. L’évolution de la législation ne les aide pas. Mais Olivier Lemaire, devenu marxiste sur le tard, ne désarme pas.

Expert-comptable, vous avez contribué à l’écriture du film En Guerre , de Stéphane Brizé, qui met en scène des salariés en lutte. Comment cela est-il arrivé ?

J’ai d’abord participé à ce film comme conseiller technique auprès du réalisateur Stéphane Brizé, qui avait besoin de connaître la vraie vie des PSE (plans dits de « sauvegarde de l’emploi »), ce que je vis depuis une quinzaine d’années, tout comme l’avocat Ralph Blindauer (défenseur du comité d’entreprise de Jean Caby, ndlr) et Xavier Mathieu, ancien délégué syndical de Continental. J’ai poussé l’audace en me présentant au casting. Je me suis d’abord présenté pour un rôle de DRH mais je n’ai pas é

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

A la Une :

Lire aussi :