Contre la privatisation d’Aéroports de Paris

Isabelle Bigand bat le terrain

par Philippe Allienne
Publié le 8 novembre 2019 à 16:15

Le combat pour empêcher la vente et la privatisation d’Aéroports de Paris est primordial. Face à un gouvernement qui campe sur ses positions et veut se séparer des bijoux de famille, les citoyens signent la pétition pour organiser un référendum d’initiative populaire sur la question. Le million est presque atteint et peut changer le cours des choses. C’est ce qu’est venue expliquer, devant l’Union locale CGT de Seclin, la secrétaire générale CGT du syndicat Orly-ADP, Isabelle Bigand.

Pour obtenir l’organisation d’un référendum d’initiative populaire sur la privatisation d’Aéroports de Paris, 4,7 millions de signatures de citoyens sont nécessaires d’ici mars 2020. Ne sommes-nous pas loin du compte ?

Mi-octobre, 886 000 signatures avaient été réunies. Un mois plus tard, avec 924 000 signatures, nous approchons le million. Dès que nous y serons, nous franchirons une étape importante. Avec les Gilets jaunes, les riverains, etc., nous mènerons une action en direction du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) pour réclamer des temps d’antenne et pour avoir un débat sur le service public. La campagne se heurte en effet au s

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Française des Jeux La vente des bijoux de famille

Les soubresauts libéraux frappent à la porte de l’histoire. Les bénéfices de la Loterie nationale servaient après-guerre à aider les blessés de la face, « les gueules cassées » victimes de la Première Guerre mondiale. La Française des Jeux, qui porte cet héritage, est en cours de privatisation. (...)

A la Une :

Lire aussi :