Reconfinement

Les libraires entre incompréhension et agacement

par Ousmane Mbaye
Publié le 13 novembre 2020 à 12:49

Comme lors du premier confinement, les librairies ne peuvent plus recevoir la clientèle en boutique. Une situation que vit très mal l’ensemble de la profession. La déconsidération du livre comme « produit essentiel » étonne. D’autant que les pertes de chiffre d’affaires à l’approche des fêtes de fin d’année risquent d’être importantes.

Quand je vois le grand n’importe quoi des magasins, avec plus de 300 personnes qui font leurs courses, je trouve qu’il y a une certaine hypocrisie » à la position du gouvernement vis-à-vis des librairies s’indigne Damien Rameaux, gérant de la librairie indépendante Astro City spécialisée en comics à Lille. Pour lui, les libraires « qui ont été les bons élèves du déconfinement en ne faisant pas n’importe quoi » sont « injustement sanctionnés ». Partagé entre impératifs économiques et lutte nécessaire contre la Covid-19, D

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous