Galaxie Mulliez

Les salariés de Top Office se battent contre un plan de licenciements

Publié le 25 septembre 2020 à 13:02

Grève pour protester contre la suppression d’un tiers de l’effectif, appel à un cabinet d’expertise pour contester les chiffres présentés par la direction et rassemblement ce 23 septembre devant le siège de l’entreprise, à Lezennes. L’intersyndicale de Top Office ne veut rien laisser passer.

Les salariés de Top Office, la chaîne de magasins de fournitures et de matériel de bureau créée en 1996 par Patrick Mulliez et André Guilbert, sont furieux.La direction a mis en place un PSE début juillet qui porte sur la suppression de 105 salariés sur un total de 320 en France, la fermeture de six magasins, la disparition des réceptionnaires et des hôtes de caisse, la réorganisation des services centraux. Il doit être bouclé mi-octobre.
L’intersyndicale CGT, CFTC,

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Mazingarbe Menaces sur le site Maxam

La sénatrice Cathy Apourceau-Poly a écrit à la ministre déléguée en charge de l’Industrie, Agnès Pannier-Runacher, pour l’interpeller sur la situation de l’entreprise Maxam à Mazingarbe. Depuis juin dernier, le groupe Maxam Tan a décidé de se désengager du site du Pas-de-Calais, en arrêtant la production (...)

Cambrésis Patrick Belot n’est plus

C’est avec consternation que ses amis et camarades ont appris le décès de Patrick Belot, qui a succombé à la Covid-19 ce lundi 19 octobre. Patrick Belot faisait partie de la grande famille des cheminots. Militant de longue date au PCF et à la CGT, il avait, dans l’une et l’autre organisation, assumé (...)

Le Talon de Fer Larmes de crocodile

C’est fou ce que depuis vendredi 16 octobre, la France aime les profs. Je suis bien content. J’ai été prof la première moitié de ma vie et l’image que m’a renvoyée la société était le plus souvent celle d’un privilégié. Ah, les vacances des profs ! Ah leurs quinze ou dix-huit heures par semaine ! Quels (...)

Tourcoing Les pompiers brûlent d’impatience

Ils étaient environ 600 pompiers lundi 12 octobre, vers 10 h du matin, à dire leur colère dans les rues de Tourcoing. Ils n’ont pas choisi la ville par hasard, c’est Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur, qu’ils souhaitent interpeler face au silence de Jacques Houssin, nouveau président du Sdis (...)

Emploi Les communistes défendent l’emploi

« ll est inacceptable que l’argent public serve à établir des plans de licenciements. » Réagissant contre les plans de sauvegarde de l’emploi nombreux en cette période, sous prétexte ou non de crise sanitaire, le Parti communiste français a organisé des rassemblements dans près de 60 départements samedi (...)

Lire aussi :