Bridgestone : les salariés et les élus réclament une alternative à la fermeture

Publié le 17 septembre 2020 à 21:08 | Mise à jour le 21 septembre 2020

Après le choc de l’annonce, par la direction de Bridgestone, de la fermeture de l’usine de Béthune, les salariés et les élus préparent la riposte et réclament le maintien des emplois avec la mise en place d’un projet alternatif.

Ils étaient plusieurs centaines, ce jeudi matin 17 septembre, à venir soutenir les salariés de Bridgestone, à Béthune. Au-delà des 863 emplois que le groupe veut supprimer d’ici avril 2021, ce sont des milliers de personnes (avec les intérimaires et les emplois indirects) qui sont les victimes désignées de la décision japonaise.

Brutalité

Avant même l’arrivée de la sénatrice communiste Cathy Apourceau-Poly et des députés Fabien Roussel et Adrien Quattennens, les s

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Littérature Des ateliers d’écriture pour les 100 ans du PCF

Dans le cadre du centenaire du Parti communiste français, le collectif Culture de la Fédération du Nord a mis en place des ateliers d’écriture. Ils ont démarré en octobre et dureront jusqu’en mai 2021 avec une restitution prévue en juin. Liberté Hebdo, partenaire de l’opération, publiera régulièrement (...)

Tourcoing Les pompiers brûlent d’impatience

Ils étaient environ 600 pompiers lundi 12 octobre, vers 10 h du matin, à dire leur colère dans les rues de Tourcoing. Ils n’ont pas choisi la ville par hasard, c’est Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur, qu’ils souhaitent interpeler face au silence de Jacques Houssin, nouveau président du Sdis (...)

Mathieu Bayart La section de Douai en reconstruction

Élu secrétaire de la section de Douai et du Douaisis du PCF, Mathieu Bayart s’emploie à la reconstruction de cette section. « Nous nous approprions, dit-il, les gros dossiers qui concernent Douai et l’agglomération de 40 000 habitants. » Parmi les chantiers prioritaires : la construction d’un centre (...)

Lire aussi :