Haubourdin

Les salariés de Cargill SAS veulent une prime digne

Publié le 10 avril 2020 à 11:19

La crise sanitaire ajoute aux soucis des salariés qui se battent depuis l’annonce du PSE en novembre dernier et le projet de suppression de 183 postes. Ce plan est suspendu durant le confinement mais la CGT a lancé des droits d’alerte pour protester contre le non respect des dispositifs de sécurité. Depuis, la direction a concédé quelques avancées : mise à disposition de flacons individuels de gel hydroalcoolique, barrières de Plexiglas sur les postes de travail, installation d’une cam

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Pérenchies Les salariés de Demeyere au chômage partiel

À la surprise générale, les salariés de l’entreprise Demeyere ont été mis au chômage partiel cette semaine. Pourtant, rien ne laissait présager un tel scénario pour le fabricant de meubles nordiste qui venait tout juste d’obtenir un prêt garanti par l’État - à hauteur de 30 millions d’euros - (...)

Lire aussi :