Cargill

Les salariés ne cèdent pas à la fatalité

par Philippe Allienne
Publié le 3 janvier 2020 à 16:19

« Avec le nouveau dispositif mis en place par le gouvernement, notre indemnité de départ sera d’un tiers de salaire pour un an d’ancienneté. Pour moi, embauché il y a un an, cela fera 666 euros si je suis licencié ». Voilà, en résumé, l’une des craintes qu’expriment les salariés qui se sentent menacés par le plan de « repositionnement  » de Cargill Haubourdin. 183 postes, sur un effectif de 315, seront supprimés cette année. Jusqu’à présent, les réunions de préparation du Plan de sauvegarde de l’emploi ne débouchent sur aucune satisfaction des représentants du personnel qui souhaitent de meilleures conditions de départ ou de reclassement. La prochaine réunion est programmée ce 9 janvier, jour de mobilisation contre le projet de réforme du système des

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Retraites Le courant passe grâce à la CGT

S’il n’y a pas de bouton pour appeler à la grève générale, contrairement à certaines croyances, il y a un bouton pour une coupure générale. C’est la question souvent posée aux grévistes de la centrale nucléaire de Gravelines (59). Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, est venu apporter son (...)

Cargill Haubourdin Le soutien de la métallurgie CGT

« Si vous ne luttez pas, vous n’obtiendrez rien ! » C’est ce qu’est venu dire Ludovic Bouvier aux ouvriers de Cargill Haubourdin menacés par une restructuration. Le responsable régional de l’Union syndicale des travailleurs de la métallurgie CGT (USTM-CGT) est venu apporter son soutien lors de (...)

RETRAITES La solidarité de classe des travailleurs belges

Porte-parole du Parti du travail de Belgique, conseiller communal à la ville de Liège et député fédéral depuis les élections législatives du 25 mai 2014, Raoul Hedebouw était présent à la manifestation du samedi 11 janvier contre le projet de réforme des retraites. Auparavant, à la Bourse du travail de Lille-Fives, il a remis un chèque de 5 000 euros pour la caisse de solidarité de la CGT. Les manifestations se sont poursuivies le 14 et 16 janvier.

CARGILL Le combat des Cargill part sur le terrain judiciaire

Depuis l’annonce, le 21 novembre, du projet de restructuration de l’entreprise Cargill, à Haubourdin, et la suppression de 183 postes, les salariés ne baissent pas la garde. Les élus du Comité social et économique (CSE, à majorité CGT) ont décidé de faire appel à un cabinet d’expertise et à l’avocat (...)

CARGILL L’expert et l’avocat

Plus que sur le terrain des luttes, de toute façon indispensable, c’est dans les bureaux et les prétoires que les salariés de Cargill entendent porter leur combat.

Le cabinet Progexa (Paris) connaît bien la SAS Cargill Haubourdin pour être déjà intervenu dans le PSE précédent. Jean-Vincent (...)

A la Une :

Lire aussi :