Après le reportage de Cash Investigation à l’hôpital de Valenciennes

« On ne pourra pas dire qu’on ne savait pas ! »

Publié le 18 décembre 2020 à 10:28

Il n’y a pas à dire, le magazine consacré à l’enquête journalistique d’Élise Lucet, Cash Investigation, a produit un effet bœuf en mettant en relief les manquements en matière de propreté et d’hygiène de l’hôpital de Valenciennes. La direction du Centre hospitalier est furieuse, la société de nettoyage est injoignable, les salariés espèrent un changement. Mais l’austérité budgétaire demeure.

C’était le 10 décembre dernier. Les spécialistes et, surtout, les syndicalistes comme la direction du Centre hospitalier de Valenciennes attendaient avec impatience le reportage-enquête réalisé par Marie Maurice pour Cash Investigation. « Personne ne l’avait visionné avant sa diffusion sur France 2 », assure Émile Vandeville, secrétaire général de l’Union locale CGT de Valenciennes.
Nul, parmi les gens concernés au niveau local, n’avaient sans doute vu le travail de la journaliste infiltrée dans l’équipe de la société de net

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

d’Éric Bocquet Capitalisme inclusif ?

C’est ce titre d’un article paru dans Les Échos il y a quelques semaines qui m’a interpellé. L’auteur en était Jean Peyrelevade qui s’est surtout fait connaître quand il a dirigé le Crédit Lyonnais de 1993 à 2003. Mais Monsieur Peyrelevade a fait beaucoup d’autres choses, un parcours très diversifié, un (...)

A la Une :

Bruaysis 18 mois d’inéligibilité pour Bernard Cailliau

En 2017, Bernard Cailliau imaginait succéder à son mentor Serge Janquin (PS), sur les bancs de l’Assemblée nationale. Trois ans plus tard, l’ancien maire de Labuissière rêvait d’accéder au fauteuil majoral de Bruay-La-Buissière. Par deux fois, Ludovic Pajot et le Rassemblement national ont réduit ses (...)

Lire aussi :