PROTECTION DE L’ENFANCE

« On travaille en mode survie »

par Mathieu Hébert
Publié le 11 décembre 2018 à 16:33 | Mise à jour le 18 décembre 2018

Assistantes sociales, infirmières, psychologues... Les professionnels de la protection de l’enfance du Département du Nord manifestaient contre le manque de moyens à Lille ce mardi.

Les quatre collègues manifestent une couverture de survie sur les épaules. « On travaille en mode survie », explique Mathilde, qui défile avec trois de ses collègues d’une structure de proximité du Département à Anzin, près de Valenciennes.

Elles ont entre trois et dix-ans d’expérience, dans le Valenciennois comme dans la métropole lilloise. Elles ont vu leurs conditions de travail se dégrader, et avec elle le sort des enfants qu’elles accompagnent, placés sous la protection des services du Dé

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

A la Une :

Lire aussi :