Industrie

Alstom prête à se séparer de 800 salariés

Publié le 17 juillet 2020 à 17:22

Dans le cadre du rachat de l’entreprise canadienne Bombardier, le géant du ferroviaire français Alstom a présenté la semaine dernière une douzaine de « remèdes » à la Commission européenne pour ne plus être en situation de monopole, frein au rachat. Parmi ces mesures, la cession du site de Reichshoffen en France et celui d’une partie du site de Hennigsdorf en Allemagne.

Une décision que les près de 800 salariés du site alsacien ont appris par la voie des médias le 9 juillet

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Pérenchies Les salariés de Demeyere au chômage partiel

À la surprise générale, les salariés de l’entreprise Demeyere ont été mis au chômage partiel cette semaine. Pourtant, rien ne laissait présager un tel scénario pour le fabricant de meubles nordiste qui venait tout juste d’obtenir un prêt garanti par l’État - à hauteur de 30 millions d’euros - (...)

Lire aussi :