Pas-de-Calais

Arc a besoin de 250 millions d’euros

Publié le 4 juillet 2020 à 13:11

Si le prêt d’État de 31 millions d’euros permet à l’entreprise Arc, dans le Pas-de- Calais, de payer les salaires dans une période très difficile, il est indispensable d’aller plus loin. Les élus parlementaires ont alerté le ministre de l’Économie et des Finances Bruno Le Maire.

Cathy Apourceau-Poly, sénatrice du Pas- de-Calais, et Fabien Roussel, député du Nord, s’inquiètent de la situation d’Arc dans un courrier qu’ils ont adressé au ministre le 1er juin. « Les 4 600 salariés, écrivent-t-ils, tout comme l’ensemble des élus de ce bassin de vie à cheval sur les deux départements du Nord et du Pas-de-Calais, ont désormais besoin d’avoir une visibilité à long terme. » Les élus rappellent que l’entreprise doit faire face à un échéancier très ambitieux en termes d’objectifs industriels et commerciaux, suite à la transformation de la dette en capital et l’injection de 120 millions d’euros de ressources financières complémentaires. L’entreprise est endette

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Saint-Pol-sur-Ternoise Du rififi à la mairie

Après avoir tracté sur le marché, une délégation de SUD Collectivités territoriales du Pas-de-Calais s’est imposée, ce lundi, en mairie pour exiger la réintégration d’une fonctionnaire stagiaire licenciée sans ménagement par Benoît Demagny, le maire (droite) nouvellement élu. On se souvient que, (...)

Disparition Danièle Seux nous a quittés

Conseillère départementale communiste et vice-présidente du conseil départemental du Pas-de-Calais, ancienne maire de Divion, Danièle Seux est décédée ce vendredi des suites d’une longue maladie à l’âge de 66 ans.
Les conseillers communistes du département du Pas-de-Calais ont fait part, dans un (...)

Industrie Alstom prête à se séparer de 800 salariés

Dans le cadre du rachat de l’entreprise canadienne Bombardier, le géant du ferroviaire français Alstom a présenté la semaine dernière une douzaine de « remèdes » à la Commission européenne pour ne plus être en situation de monopole, frein au rachat. Parmi ces mesures, la cession du site de (...)

Ces séparatistes qu’ils ne veulent pas voir

lls sont toujours plus nombreux. Ils vivent au crochet de l’État : école publique, aides d’État, aménagement du territoire et cadeaux fiscaux... Il en reste un peu ? Ils n’hésiteront pas à en re-demander.
Ils ne veulent de l’État que lorsqu’il assouplit les règles ou se transforme en banquier (...)

A la Une :

Formule estivale L’été en Liberté

À compter du 10 juillet, votre hebdomadaire vous propose quatre pages estivales consacrées au tourisme régional en Hauts-de-France, au sport, à la lecture et, de manière plus générale, aux loisirs pour toutes et tous. Liberté Hebdo ne fait donc pas de cure d’amaigrissement et garde ses vingt pages. (...)

Lire aussi :