Valenciennois

De nouvelles offres pour Ascoval

par Franck Jakubek
Publié le 29 mars 2019 à 11:53 | Mise à jour le 7 avril 2019

Mercredi 27 mars, l’audience au tribunal de Commerce de Strasbourg aura duré une douzaines de minutes. Le temps pour les représentants des salariés d’Ascoval d’avoir confirmation des propositions déposés par d’éventuels repreneurs.

Une société hollandaise, VNI, s’est manifestée mais sans décliner formellement d’offre ou de proposition. La société Cochez, de Valenciennes, a produit une lettre d’intention. Trois offres ont été déposées en bonne et due forme auprès du Tribunal

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

La course au profit contre la qualité de service ?

Antoine Paris est un Mohican. Il le sait. Il n’a pourtant qu’à peine quarante ans. « Je suis l’un des plus jeunes fonctionnaires en activité à La Poste ». Recruté en décembre 2000 par voie de concours, le dernier organisé, il est collecteur d’entreprise sur la (...)

Arjowiggins : À Wizernes la lutte a payé

À Bessé-sur-Braye, dans la Sarthe, la papeterie Arjowiggins a écrit le mot « Fin ». La liquidation a été prononcée en mars. Les syndicats ne désarment cependant pas. Ils croient en la possibilité d’un redémarrage et veulent une mesure de nationalisation temporaire du site.

Les syndicats ont fait (...)

My Deseilles : la rechute

Le dentellier calaisien Deseilles Laces avait déposé le bilan en janvier 2016 et l’entreprise avait été liquidée début mars de la même année avec poursuite d’activité. Sur les trois candidats repreneurs qui se sont présentés, c’est le groupe chinois Hangzhou Yongshen Holding qui (...)

A la Une :

Ascoval au régime de la douche écossaise

Les 270 salariés d’Ascoval, à Saint-Saulve, en sauront sans doute plus dès ce week-end. La chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Strasbourg a en effet convoqué, ce vendredi 21 juin, Ascoval et son repreneur British Steel ou plutôt, la holding qui est détenue par le (...)

Les Oliveaux Pourquoi tuer Kennedy ?

La tour n’est pas insalubre et les mesures de sécurité propre à ce type de construction sont respectées.

Pourquoi veulent-il abattre la tour Kennedy ? Le comité de défense (lire ci-des-sus) note que les visites de sécurité sont régulières et que les normes anti-incendie sont (...)

Lire aussi :