AISNE.

L’acharnement prend de l’ampleur

Ondulys a le soutien du ministère du travail

par Franck Jakubek
Publié le 5 octobre 2019 à 18:15

Ondulys est une entreprise spécialisée dans la cartonnerie implantée sur la zone industrielle de Rouvroy, près de Saint-Quentin dans l’Aisne. Ses dirigeants, avec l’appui implicite de la CFDT, multiplie les actes de répression syndicale vers les militants de la CGT. Nouvel épisode alarmant dans cette guerre impitoyable mené contre le syndicat : le ministère du travail a cassé la décision de ses inspecteurs et autorisé le licenciement de la délégué syndicale du site.

21 septembre 2019, le couperet tombe. « J’ai reçu un courrier recommandé. Le ministère du Travail a annulé la décision de l’inspection du travail et a validé mon licenciement » déplore Alice Gorlier, délégué d’Ondulys, dans l’Aisne, en lutte pour permettre l’implantation de la CGT dans son entreprise. Apparemment c’est comme ça en ce moment. Le ministère casse les décisions des inspecteurs afin de les décourager à refuser des licenciements : « refuser un licenciement c’est six mois de travail pour un inspecteur du travail ». Une procédure longue, mais ô combien utile pour les salariés et les syndicats en butte à une répression sans vergogne. Le recours se fait devant le tribunal administratif. « Mais c’est une procédure assez longue et qui me tient à l’écart de l’entreprise durant cette période ».

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Mots clés :

CGT Ondulys

Ces articles peuvent vous interesser :

Disparition Achille Blondeau est décédé

Grande figure du syndicalisme, ancien secrétaire général de la fédération CGT des mineurs, résistant, déporté, Achille Blondeau est décédé samedi 21 septembre dans sa 95ème année. Petit-fils et fils de mineur, Achille Blondeau est né à Auby(59) en 1925. Il fut le principal animateur de la grève des mineurs de 1963.

ASCOVAL : Coup de chauffe à Saint-Saulve

Plus qu’un feuilleton, à chaque nouvelle annonce, les coeurs des salariés d’Ascoval sont mis à rude épreuve. Dernier événement ou rebondissement en date, la main mise d’Oyak, un fonds de pension militaire turc, sur British Steel. Le groupe britannique, en faillite depuis mai dernier, est en passe de (...)

A la Une :

Ascoval au régime de la douche écossaise

Les 270 salariés d’Ascoval, à Saint-Saulve, en sauront sans doute plus dès ce week-end. La chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Strasbourg a en effet convoqué, ce vendredi 21 juin, Ascoval et son repreneur British Steel ou plutôt, la holding qui est détenue par le (...)

Les Oliveaux Pourquoi tuer Kennedy ?

La tour n’est pas insalubre et les mesures de sécurité propre à ce type de construction sont respectées.

Pourquoi veulent-il abattre la tour Kennedy ? Le comité de défense (lire ci-des-sus) note que les visites de sécurité sont régulières et que les normes anti-incendie sont (...)

Lire aussi :