Cargill Haubourdin

Le PSE validé par l’État

Publié le 21 août 2020 à 13:50

La Direccte (Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi) a validé, mardi 18 août, le Plan de sauvegarde de l’emploi présenté par la direction de Cargill SAS. C’est le second après celui de 2014. L’avenir de l’usine d’Haubourdin apparaît très fragile.

Même si cela n’est pas une surprise, le 18 août restera une nouvelle journée noire pour les salariés de Cargill, à Haubourdin. La première, c’était le jeudi 21 novembre, lorsque la direction a annoncé son projet de « repositionnement » du site en supprimant l’amidonnerie qui venait pourtant d’être rénovée. Objectif : abandonner le maïs dans la production de lait d’amidon et se recentrer sur des produits à forte valeur ajoutée pour l’industrie pharmaceutique et l’alimentati

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Cambrésis Patrick Belot n’est plus

C’est avec consternation que ses amis et camarades ont appris le décès de Patrick Belot, qui a succombé à la Covid-19 ce lundi 19 octobre. Patrick Belot faisait partie de la grande famille des cheminots. Militant de longue date au PCF et à la CGT, il avait, dans l’une et l’autre organisation, assumé (...)

Tourcoing Les pompiers brûlent d’impatience

Ils étaient environ 600 pompiers lundi 12 octobre, vers 10 h du matin, à dire leur colère dans les rues de Tourcoing. Ils n’ont pas choisi la ville par hasard, c’est Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur, qu’ils souhaitent interpeler face au silence de Jacques Houssin, nouveau président du Sdis (...)

Emploi Les communistes défendent l’emploi

« ll est inacceptable que l’argent public serve à établir des plans de licenciements. » Réagissant contre les plans de sauvegarde de l’emploi nombreux en cette période, sous prétexte ou non de crise sanitaire, le Parti communiste français a organisé des rassemblements dans près de 60 départements samedi (...)

Lire aussi :