Montataire (60)

Le site d’Arcelor menacé

Publié le 12 juin 2020 à 12:50

À Montataire, dans l’Oise, c’est un projet de fermeture d’une ligne de galvanisation d’Arcelor qui menace l’emploi d’une cinquantaine d’intérimaires et de sous-traitants. Le site emploie 500 salariés contre 1 300 il y a 20 ans. Le maire de la ville, Jean-Pierre Bosino, ne croit pas un instant au discours patronal qui parle non de « fermeture » mais de « mise sous cocon », c’est-à-dire d’une suspension de l’activité en attendant le besoin éventuel d’un redémarrage.
Pour lui, Montataire a suffisamment souffert d

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Industrie Bridgestone : les élus réagissent

Pour Cathy Apourceau-Poly, sénatrice PCF du Pas-de-Calais
« La fermeture de Bridgestone serait un pur scandale ! »
« Les syndicalistes de l’usine me confirment ce que je pressentais : la multinationale japonaise Bridgestone vient d’annoncer la fermeture du site béthunois en avril (...)

Cargill Haubourdin Le PSE validé par l’État

La Direccte (Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi) a validé, mardi 18 août, le Plan de sauvegarde de l’emploi présenté par la direction de Cargill SAS. C’est le second après celui de 2014. L’avenir de l’usine d’Haubourdin apparaît (...)

Industrie Alstom prête à se séparer de 800 salariés

Dans le cadre du rachat de l’entreprise canadienne Bombardier, le géant du ferroviaire français Alstom a présenté la semaine dernière une douzaine de « remèdes » à la Commission européenne pour ne plus être en situation de monopole, frein au rachat. Parmi ces mesures, la cession du site de (...)

Lire aussi :