Industrie

Ascoval : les syndicats défendent un groupe cohérent avec France Rail Industrie

Publié le 4 juillet 2020 à 13:23 | Mise à jour le 6 juillet 2020

Depuis le 22 juin, le Comité social et économique d’Ascoval a été consulté sur deux offres de reprise de la société. Les deux candidats sont British Steel UK et Liberty. « Elles offrent enfin, écrit l’intersyndicale CFDT – CGT – CFE CGC, les perspectives d’avenir et les avals industriels tant recherchés depuis des années par les différents acteurs du dossier Ascoval. » L’intersyndicale y voit aussi un « parfait accord avec le projet de réindustrialisation et “d’acier vert” tant prôné par Bercy en [les] incluant à la reprise de la société France Rail Industrie(Hayange) ».En revanche, les organisations syndicales se montrent plus interrogatives concernant ArcelorMittal. Si ce dernier s’est bien positionné sur France Rail Industrie, il ne l’a toujours pas fait pour Ascoval. Cela rassure plutôt l’intersyndicale car, dit-elle, si ArcelorMittal se

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Industrie Bridgestone : les élus réagissent

Pour Cathy Apourceau-Poly, sénatrice PCF du Pas-de-Calais
« La fermeture de Bridgestone serait un pur scandale ! »
« Les syndicalistes de l’usine me confirment ce que je pressentais : la multinationale japonaise Bridgestone vient d’annoncer la fermeture du site béthunois en avril (...)

Alinéa 51 emplois supprimés à Noyelles-Godault

Une fois encore,le décret du 20 mai 2020. permettant à un chef d’entreprise de se porter candidat à la reprise de sa propre société en difficulté a été mis en œuvre.
Le PDG Alexis Mulliez et l’association familiale Mulliez avaient déposé une offre de reprise pour leur entreprise d’ameublement (...)

Lire aussi :