© UL CGT Dunkerque et environs
Figure du syndicalisme

Marcel Croquefer était un ardent défenseur de notre industrie

par Philippe Allienne
Publié le 16 avril 2021 à 16:28

Militant syndicaliste, à la CGT, Marcel Croquefer était bien connu à travers ses mandats tant au niveau local, à Dunkerque, que régional ou national. Il nous a quittés samedi 10 avril, à la suite d’une longue maladie. Il avait 66 ans.

« Quand Marcel parlait, c’était toujours calmement, sans jamais hausser le ton, avec le souci d’être compréhensible de tous. Il aura été un grand dirigeant syndical, une référence pour toute une génération dont je fais partie. » Ainsi s’exprime le député communiste, et secrétaire national du PCF, Fabien Roussel, dans un courrier adressé à l’épouse de Marcel Croquefer. « Il aura, poursuit-il, consacré une grande partie de sa vie à œuvrer à l’émergence d’une société plus juste, plus fraternelle, plus humaine. Il n’aura eu de cesse de défendre une industrie au service de son pays, de ses concitoyens, en veillant à ce que celle-ci respecte l’Homme et son environnement. »
À Dunkerque, Delphine Castelli, secrétaire de la section du PCF, se souvient l’avoir rencontré en 2010, lors du conflit à la Raffinerie des Flandres, « alors qu’il proposait au nom de la CGT un projet alternatif à celui du groupe Total : le projet hydrogène. Depuis, il a inlassablement expliqué et ouvert la voie d’une filière hydrogène sur notre territoire ».

La force et la puissance de la classe ouvrière

Né le 25 juillet 1954 à Aix-Noulette, dans le Pas-de-Calais, il a d’abord été mineur avant d’être embauché à l’usine chimiq

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous