Bassin minier

Quel avenir pour PSA Douvrin ?

Publié le 5 mars 2021 à 11:43

Dans une question écrite adressée à la ministre déléguée chargée de l’industrie, Agnès Pannier-Runacher, la sénatrice du Pas-de-Calais Cathy Apourceau-Poly interroge celle-ci sur le devenir de l’usine PSA de Douvrin. « Fleuron de la reconversion industrielle du bassin minier, comme Bridgestone, elle risque de connaître le même sort. Alors qu’elle a compté jusqu’à 7 000 salariés, elle a vu ses effectifs s’effondrer régulièrement depuis 2003 », écrit-elle. La direction a récemment informé les salariés que le moteur thermique EP « GEN3 » qui était destiné à l’usine, « sera finalement construit en Hongrie, dans une usine inaugurée par Opel en 2011, dans laquelle le constructeur a investi 500 millions d’euros ! ». Pour la sénatrice, « si rien n’est fait, c’est bien à la disparition d’une usine de 1 500 salariés que nous allons assister ». Elle demande à la ministre si l’État soutient cette politique de délocalisation d

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous