© Christophe Forestier
Bridgestone

Une situation qui s’éternise pour les salariés en attente de reclassement

par Christophe FORESTIER
Publié le 5 novembre 2021 à 13:12

Six mois après la fermeture de l’usine béthunoise, les problèmes de reclassement du personnel sont nombreux et la procédure de licenciement est toujours en cours. Nombre d’anciens salariés restent à ce jour sans perspective d’avenir professionnel tandis que l’avenir du site n’est pas non plus réglé.

Voici un peu plus d’un an, le 16 septembre 2020, l’annonce de la fermeture de l’usine pneumatique Bridgestone tombe. Des réunions impliquant les élus locaux, régionaux, ministres et dirigeants de l’entreprise se succèdent alors, en vain. Le 30 avril de cette année, l’usine béthunoise a définitivement baissé le rideau. Un lourd bilan social est à déplorer. 863 employés ont perdu leur poste ce jour-là.
Lors de la fermeture, 145 salariés avaient retrouvé un CDI. Six mois plus tard,

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous