DOSSIER

Le service public se meurt

AU NOM DU FRIC

par Philippe Allienne
Publié le 18 octobre 2019 à 16:07

Dans tous les domaines, les services publics souffrent de la baisse des moyens financiers et humains, de la recherche des économies, de la recherche de la rentabilité

Pour ce dossier, nous avons choisi quatre exemples pour traduire le désarroi des fonctionnaires. Interpellé aussi bien dans la rue que dans la presse, par les élus et les principaux concernés, interpellé aussi par courrier, l’État choisit de répondre par la fermeté. Il campe sur ses positions ou propose de fausses solutions.

Nous retiendrons, car l’exemple vaut son pesant de cacahuètes, la réaction du ministre de l’Éducation nationale au lendemain du su

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

A la Une :

Lire aussi :