© Reyhan Unlu
Métropole européenne de Lille

Les conditions de travail ne sont plus acceptables

Publié le 18 juin 2021 à 16:45

La CGT, FSU et Autonomes ont volontairement boycotté le comité technique de la MEL organisé mardi 15 juin, qui devait examiner l’augmentation du temps de travail à 1607 heures. À la place, ils avaient organisé un rassemblement devant le siège pour alerter sur la dégradation de leurs conditions de travail.
La réforme du temps de travail « va modifier notre qualité de vie, on nous supprime des jours de congés et des acquis sociaux  » explique Vincent [1]. « Nos vies de familles seront forcément impactées aussi » se désole Christian*, lui aussi agent de la MEL. « Nous avons mis sur la table un certain nombre de sujets qui auraient pu être pris en compte » déclare de son côté la CGT qui regrett

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Notes :

[1Les prénoms ont été modifiés à la demande des personnes interrogées.