Les pompiers du Nord veulent plus de moyens

Publié le 26 juin 2020 à 15:52 | Mise à jour le 27 juin 2020

Cela ne saute peut-être pas aux yeux, mais les sapeurs-pompiers professionnels du Nord sont en grève depuis le 21 mai 2019. Il s’agit d’une « grève d’expression », comme dit Laurent Cauterman, délégué CGT, qui s’exprime à travers des inscriptions sur les véhicules et des calicots sur les casernes. Mais les raisons de leur mécontentement ne cessent d’augmenter. Plus encore depuis le début de la crise sanitaire.

En tête des revendications des sapeurs-pompiers professionnels : les effectifs. Le 2 juillet, le conseil d’administration du Sdis 59 doit voter le Schéma départemental d’analyse et couverture des risques (Sdac). « L’analyse, explique Laurent Cauterman, c’est la photo du département qui révèle l’ensemble des risques courants, particuliers, séveso, etc. À partir de là, on met en place la couverture pour être apte à y répondre en termes de moyens humains et matériels. » Lors du comité technique auquel participent les organisations syndicales [1] et les élus politiques, les élus ont rendu un avis positif pour le Sdac. Mais les syndicats se sont abstenus. « Nous n’avons rien à reprocher à l’analyse, qui est pointue, mais sur les moyens, c’est autre chose. » En fait, les pompiers refusent de signer un chèque en blanc en votant pour un docume

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Notes :

[1CGT, Autonomes SPP-Pats, CFTC, Avenir-Secours CFE-CGC, Sud solidaires, FO, CFDT.

Ces articles peuvent vous interesser :

Belle prise à Boulogne

La toute fraîche Brigitte Bourguignon, socialiste devenue marcheuse en 2017, va quitter Boulogne-sur-Mer pour profiter de son tout neuf portefeuille de ministre déléguée en charge de l’Autonomie. La députée de la sixième circonscription du Pas-de-Calais a eu l’immense privilège de présider la (...)

Aurore Mary À Onnaing, les accueils de loisirs s’organisent

Dans le contexte de la pandémie, les accueils de loisirs ouvrent en juillet et août à Onnaing. Seul sacrifice concède Aurore Mary directrice des accueils, il n’y aura pas d’excursion en bus. Le protocole rend les choses trop compliquées en interdisant notamment le brassage des groupes d’enfants. « (...)

A la Une :

Formule estivale L’été en Liberté

À compter du 10 juillet, votre hebdomadaire vous propose quatre pages estivales consacrées au tourisme régional en Hauts-de-France, au sport, à la lecture et, de manière plus générale, aux loisirs pour toutes et tous. Liberté Hebdo ne fait donc pas de cure d’amaigrissement et garde ses vingt pages. (...)

Lire aussi :