Mobilisation sociale

16 juin : l’appel des professionnels de la santé

Publié le 12 juin 2020 à 10:20 | Mise à jour le 16 juin 2020

L’heure des applaudissements pour le personnel soignant chaque soir à 20 h est révolue. Les médailles proposées par le gouvernement n’ont pas lieu d’être. Pour l’USD Nord CGT Santé/Action sociale, qui appelle à la mobilisation ce mardi 16 juin, l’heure est à la colère et à la revendication. « Personne n’ignore plus le manque de lits, d’équipements, de personnel, les mauvaises conditions de travail, les salaires au rabais, l’étranglement des moyens et la gestion purement financière au détriment des priorités sanitaires.  » Tandis que le gouvernement prépare son « Ségur de la santé  », les principaux intéressés analysent les piègent qui se tendent. Pour l’instant, des primes ont bien été versées. Mais quid des augmentatio

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Belle prise à Boulogne

La toute fraîche Brigitte Bourguignon, socialiste devenue marcheuse en 2017, va quitter Boulogne-sur-Mer pour profiter de son tout neuf portefeuille de ministre déléguée en charge de l’Autonomie. La députée de la sixième circonscription du Pas-de-Calais a eu l’immense privilège de présider la (...)

Aurore Mary À Onnaing, les accueils de loisirs s’organisent

Dans le contexte de la pandémie, les accueils de loisirs ouvrent en juillet et août à Onnaing. Seul sacrifice concède Aurore Mary directrice des accueils, il n’y aura pas d’excursion en bus. Le protocole rend les choses trop compliquées en interdisant notamment le brassage des groupes d’enfants. « (...)

A la Une :

Formule estivale L’été en Liberté

À compter du 10 juillet, votre hebdomadaire vous propose quatre pages estivales consacrées au tourisme régional en Hauts-de-France, au sport, à la lecture et, de manière plus générale, aux loisirs pour toutes et tous. Liberté Hebdo ne fait donc pas de cure d’amaigrissement et garde ses vingt pages. (...)

Lire aussi :