L’hôpital maritime de Zuydcoote en alerte

Publié le 19 juin 2020 à 14:59

À Zuydcoote, les représentants du personnel de l’hôpital maritime Vancauwenberghe sont furieux. Dans un communiqué commun, les syndicats FO et CGT alertent sur une situation dont il rendent responsable le comportement autoritaire du directeur Dominique Blondiaux. « La crise Covid-19 devait amener un changement de logique en matière de santé, écrivent-ils. Pour le moment, cela est de mauvais augure quand on voit les dégâts qui persistent et qui s’accélèrent en cette période de crise. »
Les raisons de la colère portent sur l’externalisation de la blanchisserie. « Certes, explique Philippe Lacaes, délégué FO, cet outil indispensable est vieillissant. La direction précédente avait demandé au personnel de le maintenir en état et avait promis d’investir progressivement pour remplacer les machines à laver et les séchoirs. » En fonction depuis un an, Dominique Blondiaux nourrit une autre stratégie en externalisant le service pour des raisons budgétaires.
« Sauf que la blanchisserie rapporte 45 000 euros par an à l’établissement alors que l’externalisation en coûtera près de 100 000. » Trois p

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Belle prise à Boulogne

La toute fraîche Brigitte Bourguignon, socialiste devenue marcheuse en 2017, va quitter Boulogne-sur-Mer pour profiter de son tout neuf portefeuille de ministre déléguée en charge de l’Autonomie. La députée de la sixième circonscription du Pas-de-Calais a eu l’immense privilège de présider la (...)

Aurore Mary À Onnaing, les accueils de loisirs s’organisent

Dans le contexte de la pandémie, les accueils de loisirs ouvrent en juillet et août à Onnaing. Seul sacrifice concède Aurore Mary directrice des accueils, il n’y aura pas d’excursion en bus. Le protocole rend les choses trop compliquées en interdisant notamment le brassage des groupes d’enfants. « (...)

A la Une :

Formule estivale L’été en Liberté

À compter du 10 juillet, votre hebdomadaire vous propose quatre pages estivales consacrées au tourisme régional en Hauts-de-France, au sport, à la lecture et, de manière plus générale, aux loisirs pour toutes et tous. Liberté Hebdo ne fait donc pas de cure d’amaigrissement et garde ses vingt pages. (...)

Lire aussi :