Mardis de la colère

Les soignants battent à nouveau le pavé

Publié le 30 juin 2020 à 18:24 | Mise à jour le 1er juillet 2020

Les soignants (infirmières, aide-soignants, auxiliaires de vie et médecins) ainsi que les personnels non soignants de l’hôpital public ont à nouveau crié leur colère ce mardi 30 juin (après la manifestation du 16). Comme ici à Lille, ils protestent contre le Ségur de la Santé qui s’achève en fin de semaine. Ce dernier ne répond pas à leurs attentes. Si la prime de 1 500 euros a été versée (sauf exceptions), les hausses de salaires qui s’annoncent n’apparaissent pas à la hauteur

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Abdelouahab Saoudi « Rien ne pourra affaiblir le Hirak »

Réalisateur radio en Algérie de 1979 à 1996, Abdelouahab Saoudi a été contraint de fuir son pays « Je ne voulais pas mourir de la main des criminels islamistes » dit-il. Arrivé en France, il va être bénévole pour le Secours populaire du Nord (dès 1997) avant d’en devenir salarié. Près un quart de siècle (...)

Agfa : 175 postes suspendus à Pont-à-Marcq

Agfa, la maison belge de l’impression offset et numérique annonce l’arrêt de ses activités sur le site de Pont-à-Marcq. « Après avoir examiné l’ensemble des options envisageables, Agfa n’a désormais plus d’autre choix que d’envisager l’arrêt des activités de ces deux sites et à informer, en ce (...)

A la Une :

Formule estivale L’été en Liberté

À compter du 10 juillet, votre hebdomadaire vous propose quatre pages estivales consacrées au tourisme régional en Hauts-de-France, au sport, à la lecture et, de manière plus générale, aux loisirs pour toutes et tous. Liberté Hebdo ne fait donc pas de cure d’amaigrissement et garde ses vingt pages. (...)

Lire aussi :