Photo d’illustration/Piqsels
Une expérimentation en voie de généralisation

Pour accéder aux soins, empruntez le SAS !

par Lydie LYMER
Publié le 14 janvier 2022 à 12:12

Non, le SAS n’est pas l’acronyme de Son Altesse Sérénissime, c’est celui des Services d’Accès aux Soins. Analyse.

Leur importance a été réaffirmée lors du Ségur de la santé en 2020, alors que la crise sanitaire révélait l’état de délabrement de l’hôpital public. Les SAS, mesure phare du plan « Ma Santé 2022 » avaient déjà été actés en 2019 par le pacte de refondation des urgences. En expérimentation dans 13 régions depuis le 1er janvier 2021, ils devraient être généralisés à l’ensemble des territoires de métropole et d’outre-mer d’ici la fin de l’année.
Pour les Ha

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous