Sept démissions au Centre hospitalier de Lens

Publié le 19 juillet 2019 à 16:41

Sept médecins urgentistes de l’hôpital de Lens quittent le service en raison des conditions de travail déplorables et du manque de moyens techniques et humains. A l’appel d’Alain Bruneel et Cathy Apourceau-Poly, député et sénatrice PCF, un rassemblement a eu lieu le lundi 8 juillet dans l’entrée de l’hôpital avec distribution de tracts alertant sur la situation et signature de la pétition lancée par Alain Bruneel. Les syndicats des

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Béthune-Beuvry Des moyens pour le centre hospitalier

Plus de 400 personnes se sont rassemblées devant le centre hospitalier de Béthune le 5 février à l’occasion de la journée de grève interprofessionnelle. Cet hôpital de proximité n’en finit pas de subir des logiques comptables mises en œuvre par l’Agence régionale de santé.

Après avoir subi en 2018 la (...)

A la Une :

Ascoval au régime de la douche écossaise

Les 270 salariés d’Ascoval, à Saint-Saulve, en sauront sans doute plus dès ce week-end. La chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Strasbourg a en effet convoqué, ce vendredi 21 juin, Ascoval et son repreneur British Steel ou plutôt, la holding qui est détenue par le (...)

Les Oliveaux Pourquoi tuer Kennedy ?

La tour n’est pas insalubre et les mesures de sécurité propre à ce type de construction sont respectées.

Pourquoi veulent-il abattre la tour Kennedy ? Le comité de défense (lire ci-des-sus) note que les visites de sécurité sont régulières et que les normes anti-incendie sont (...)

Lire aussi :