Aéroports de Paris

La privatisation est votée mais un RIP contrarie le projet

par Philippe Allienne
Publié le 16 avril 2019 à 14:36

La Ve République n’avait jamais vu cela : 248 parlementaires, toutes étiquettes confondues, ont lancé un référendum d’initiative partagée. Objectif : faire empêcher par le peuple la privatisation d’Aéroports de Paris.

La Ve République n’avait jamais vu cela : 248 parlementaires, toutes étiquettes confondues, ont lancé un référendum d’initiative partagée. Objectif : faire empêcher par le peuple la privatisation d’Aéroports de Paris.

RIP. Rien à voir avec le « Rest in Peace », autrement dit « Repose en paix » que l’on prononce sur la tombe d’un défunt. Ici, il s’agit de sauver un fleuron national de la privatisation voulue par le gouvernement. Rappelons que l’État détient 50,63

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

A la Une :

Lire aussi :