Transports publics gratuits

Lille prépare son tour

par Franck Jakubek
Publié le 13 septembre 2019 à 15:16

La voie ouverte par Patrice Vergriete, avec la gratuité des transports publics sur la communauté urbaine de Dunkerque, n’en finit plus par ondes de s’étendre. On en finirait par oublier que c’est Châteauroux, dans l’Indre, qui la première a introduit le débat et bouleversé les habitudes. En 2001, Jean-François Mayet, maire de la ville, prend le risque et saute le pas de la gratuité. Incivilités, craintes pour l’emploi, manque à gagner... rien ne lui est épargné par les opposants. Il essuie les plâtres et aujourd’hui, tout le monde s’en réjouit.

C’est donc pour ça que les deuxièmes rencontres des transports gratuits ont eu lieu, après Dunkerque l’an dernier, à Châteauroux cette année parce que maintenant la réflexion a encore dépassé un cap avec la mise en service prochaine de bus fonctionnant à l’hydrogène. Un procédé que des Dunkerquois, comme Marcel Croquefer , veulent promouvoir.

L’approche écologique est plus pratique que dans l’air du temps. Au Québec

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Humeur : Le temps passé pour payer son métro

Comme tous les ans, comme à chaque rentrée, à République-Beaux- arts comme à Lille-Flandres , les usagers/clients d’Ilevia qui doivent renouveler leur "titre de transport" ont tout le loisir de regarder les pubs des couloirs du métro ou de faire connaissance, s’ ils le souhaitent, avec leurs (...)

A la Une :

Ascoval au régime de la douche écossaise

Les 270 salariés d’Ascoval, à Saint-Saulve, en sauront sans doute plus dès ce week-end. La chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Strasbourg a en effet convoqué, ce vendredi 21 juin, Ascoval et son repreneur British Steel ou plutôt, la holding qui est détenue par le (...)

Les Oliveaux Pourquoi tuer Kennedy ?

La tour n’est pas insalubre et les mesures de sécurité propre à ce type de construction sont respectées.

Pourquoi veulent-il abattre la tour Kennedy ? Le comité de défense (lire ci-des-sus) note que les visites de sécurité sont régulières et que les normes anti-incendie sont (...)

Lire aussi :