DU TEMPS DE LA GUERRE FROIDE

Le destin tourmenté de Stephan Slaby

par JACQUES KMIECIAK
Publié le 25 février 2019 à 14:05

Ses proches enquêtent sur les circonstances du départ « précipité » en Pologne de Stephan Slaby et de sa famille. Résidant à Barlin, près de Béthune, Stephan Slaby a probablement été expulsé de France au début des années 1950. A l’époque, des dizaines de militants communistes et syndicalistes sont reconduits à la frontière. Des expulsions qui contredisent le mythe d’une assimilation « sans problèmes » des travailleurs polonais dans la société française…

Depuis 1947, la Guerre froide bat son plein. La tension est vive sur le plan diplomatique entre la France capitaliste en voie d’américanisation et la Pologne populaire, proche de l’URSS…

En Pologne, dès mars 1949, Yvonne Bassaler, secrétaire au consulat de France à Wroclaw, est inculpé d’espionnage puis condamnée par un tribunal militaire à neuf ans de prison. La France réplique : en novembre de la même année, le vice-consul de Pologne à Lille, Szczerbinski, un ancien rési

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Les communistes passent la frontière

Près de 400 manifestants, venus des deux côtés de la frontière, ont remonté cette rue où côté ensoleillé sont venus s’installer une grande partie de la famille Mulliez profitant de la clémence fiscale du royaume

A la Une :

Les Oliveaux Pourquoi tuer Kennedy ?

La tour n’est pas insalubre et les mesures de sécurité propre à ce type de construction sont respectées.

Pourquoi veulent-il abattre la tour Kennedy ? Le comité de défense (lire ci-des-sus) note que les visites de sécurité sont régulières et que les normes anti-incendie sont (...)

Lire aussi :