Les effets paradoxaux de la « décommunisation » en Pologne

Publié le 23 novembre 2018 à 11:39

Journaliste et animateur de l’association Les Amis d’Edward Gierek, Jacques Kmieciak a dressé, dans un ouvrage publié à l’été 2018, le bilan d’un an de mobilisation en France contre le processus dit de « décommunisation » en cours en Pologne. Rencontre.

Comment est née l’idée de cet ouvrage ?

Elle est née en réaction à la volonté affichée par le parti Droit et Justice (PiS) de réécrire l’histoire de la Pologne, en la falsifiant. De retour aux affaires à l’automne 2015, d’orientation national-catholique et plutôt classé à l’extrême droite de l’échiquier politique, le PiS s’est empressé de reprendre à son compte un processus dit de « décommunisation » impulsée dès le début des années 1990 et la restauration du capitalisme au-delà de l’Oder. Ainsi en 2016, le

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

A la Une :

Lire aussi :