Témoin

Pierre Charret, résistant communiste

par Franck Jakubek
Publié le 10 janvier 2020 à 18:29

Dans le Nord, Pierre Charret, résistant et communiste, va régulièrement à la rencontre des collégiens, notamment de troisième. Une action menée avec l’Association nationale des anciens combattants et amis de la Résistance (ANACR). Une manière de leur parler de l’histoire en direct, celle qu’il a vécue, comme franc-tireur et partisan (FTP) à La Souterraine, dans la Creuse, et à Guéret, à l’école normale d’instituteurs. C’est l’occasion de préciser aux adolescents, futurs citoy

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Révolution française Bonnets phrygiens : retour sur 1789

Méprisé (parce que mécompris), le mot « révolution » est un mot qui a enthousiasmé et bouleversé des générations entières d’individus de par le monde, mais aussi un mot qui fait peur à beaucoup de personnes, qu’elles soient timorées ou simplement ignorantes de la marche de l’Histoire. C’est d’ailleurs un (...)

Roman La radio associative contée par un de ses pionniers

Patrick Fillioud, fils de l’ancien ministre de la Communication de Mitterrand, Georges Fillioud, vient de remporter le prix du manuscrit 2019 attribué par l’Association des auteurs des Hauts-de-France (ADAN). Dans L’ Aphasie , il revient sur « la naissance, le développement et la disparition de la (...)

La réforme se fissure

Pendant des mois, sa pseudo-universalité la faisait briller au firmament des bons systèmes. Les adjectifs pleuvaient pour encenser le merveilleux travail mené dans l’intérêt exclusif de la patrie et des salariés reconnaissants. Jean-Paul Delevoye est tombé comme Icare.

Trop près du soleil, d’un coup, (...)

Martha Desrumaux Une campagne nationale

Qui aurait pu croire que Martha Desrumaux, aurait un jour à son nom un espace public à Paris et un collège à Lille ? De 1897 à 1982, elle connaît les souffrances, les angoisses, la répression et aussi les espoirs des femmes engagées dans la CGT et au Parti communiste. Retour sur le parcours de cette (...)

A la Une :

Lire aussi :